Orientation - Bilan - VAE | article du 14 septembre 2017

Quelles certifications puis-je obtenir par la VAE ?

La validation des acquis de l’expérience n’est ni une formation ni un examen oral. Le jury, composé d’enseignants et de professionnels, évalue vos compétences en fonction des descriptions faites dans votre dossier et lors de votre entretien.

Faire le choix de la certification

Pour augmenter sensiblement vos chances de réussite lors de la validation totale de votre démarche, il vous faut identifier la certification la plus adaptée parmi les centaines qui vous sont proposées. Cette étape cruciale dans le résultat final de votre démarche de VAE vous permettra de vous adresser au bon interlocuteur (organisme certificateur).

Il est alors essentiel de trouver et de sélectionner la certification dont le contenu se rapproche le plus de votre parcours d’expérience. Pour cela, il est judicieux de rapprocher le référentiel des connaissances et compétences enseignées et les acquis d’expérience. Cette évaluation, appelée taux de couverture, s’exprime en pourcentage. Ainsi, plus il y a de correspondances existent entre les acquis du candidat et le référentiel, plus ce pourcentage augmentera. Plus ce dernier est élevé, plus le choix de la certification sera pertinent pour vous.

Bon à savoir : vous pouvez accéder à la liste des certifications dans un des centres et points d’informations conseils dédiés ou effectuer une recherche sur le Répertoire national de la certification professionnelles. A noter que c’est le seul organisme validant les certifications.

Évaluation : le principe de déduction des compétences

La VAE a pour objectif d’évaluer les compétences que vous avez appliqué au cours de votre activité professionnelle. Elle n’a pas vocation à vérifier les acquis que vous avez retenu ou non lors d’une formation, bien au contraire, la VAE applique le principe de la déduction des compétences. En effet, lors de l’entretien vous allez décrire au jury, par écrit et/ou oralement, vos activités professionnelles ce qui va lui permettre de valider les différents savoirs et aptitudes que vous aurez acquis lors de votre activité professionnelle.

Le jury porte sa réflexion sur l’activité de travail et non sur les capacités et les connaissances exigées pour le diplôme. L’approche se fait alors globalement en tenant compte d’un contexte et d’une perspective de travail.
Le jury ne cherche pas à révéler vos lacunes et/ou vos erreurs mais il cherche à évaluer l’existant.

Les différentes certifications VAE par catégorie

Parmi les certifications, on trouve :

– Les titres d’établissement, dont la notoriété est liée à la renommée de l’établissement certificateur. La reconnaissance officielle de l’État est limitée aux écoles de commerce retenues par le ministère en charge de l’Enseignement Supérieur. De même, les diplômes d’ingénieurs doivent être homologués par la Commission des titres d’ingénieurs ;

Les labels, marques déposées par la Conférence des grandes écoles ;

– Les certificats de qualification professionnelle uniquement reconnus par la branche professionnelle qui les transmets ;

Les diplômes d’État et les titres professionnels notifiés par le ministère du Travail. Ils ont une valeur nationale, indépendamment de l’établissement certificateur. Voici la liste des diplômes de l’enseignement professionnel délivrés par l’Education nationale qui ouvrent droit à la validation des acquis de l’expérience :

  • Niveau V : Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP), Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP), Mention Complémentaire (MC) ;
  • Niveau IV : Baccalauréat Professionnel (Bac Pro), Brevet Professionnel (BP) ; Brevet de Technicien (BT), Brevet des Métiers d’Art (BMA), Diplôme d’État de Moniteur Educateur (DEME), Mention Complémentaire (MC) ;
  • Niveau III : Brevet de Technicien Supérieur (BTS), Diplôme des Métiers d’Art (DMA), Diplôme de Technicien Supérieur (DTS), Diplôme d’État d’Éducateur Spécialisé (DEES), Diplôme d’État d’Éducateur Technique Spécialisé (DEETS), Diplôme d’État de Conseiller en Economie Sociale Familiale (DECESF) ;
  • Niveau II : Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) ;
  • Niveau I : Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG).

 

GRETA-CFA des Pays de la Loire
>
44 | Loire-Atlantique
49 | Maine-et-loire
53 | Mayenne
72 | Sarthe
85 | Vendée