Industrie | article du 25 mars 2019

L’alternance au GRETA Loire-Atlantique, c’est aussi l’apprentissage

Nouveauté 2019 : certaines de nos formations sont ouvertes en apprentissage !

Les recrutements ont commencé pour toutes nos formations en alternance. L’alternance, c’est trois types de contrat : le contrat de professionnalisation, le contrat d’apprentissage, et la Pro-A (ex- période de professionnalisation).
Du CAP au BTS, et même au-delà pour certaines certifications en comptabilité, chaque année, le GRETA accompagne et forme plus de 300 alternants, dans les secteurs du bâtiment, de l’industrie, du tertiaire, de l’hôtellerie-restauration, du sanitaire et social…
Renseignements au 02 40 14 56 56
ou inscription en ligne sur notre site.

Alternance : trois types de contrat

Le contrat de professionnalisation

Pour qui :

  • les jeunes de 16 à 25 ans révolus, qui peuvent ainsi compléter leur formation initiale.
  • les demandeurs d’emploi (inscrits comme tels auprès de POLE EMPLOI),  âgés de 26 ans et plus (sans limite d’âge)
  • les personnes sortant d’un contrat aidé (sans nécessité de se réinscrire comme demandeur d’emploi)
  • les bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), de l’ASS (allocation de solidarité spécifique) ou de l’AAH (allocation aux adultes handicapés)
  • les bénéficiaires d’un CUI (contrat unique d’insertion)
  • dans les DOM et les collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon, outre les bénéficiaires du RSA, les bénéficiaires de l’API (allocation de parent isolé).

Du côté de l’employeur :

  • c’est un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée, auquel est accolée une action de professionnalisation. L’employeur et l’organisme de formation complètent un CERFA qui est adressé à l’OPCA qui émet un avis sur le contrat et décide de la prise en charge des frais de formation. Le contrat de professionnalisation a pour vocation la formation d’un individu à un poste de travail.
  • la rémunération, en pourcentage du SMIC (ou du salaire minimum conventionnel si plus avantageux),  varie en fonction de l’âge du salarié et du niveau de qualification visé.
  • une exonération de cotisations patronales de sécurité sociale est appliquée.
  • une aide forfaitaire peut être attribuée à l’employeur sous certaines conditions.
  • les salariés en contrat de professionnalisation ne sont pas pris en compte dans le calcul des effectifs de l’entreprise pour certaines dispositions législatives ou réglementaires.

Voir le détail du contrat de professionnalisation sur le site Service-Public.fr

 

La Pro-A

Entrée en vigueur au 1er janvier 2019, la Pro-A (reconversion ou promotion par alternance) remplace la période de professionnalisation. Elle vise à favoriser le maintien dans l’emploi des salariés les moins qualifiés, faciliter l’évolution ou la réorientation professionnelle des salariés, par des formations en alternance menant à une qualification reconnue.

Pour qui :

  • tout salarié dont le niveau de qualification est inférieur à la licence.
  • en CDI (les sportifs ou entraîneurs professionnels en CDD)
  • les bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion à durée indéterminée (CUI-CDI)

Du côté de l’employeur :
La reconversion ou la promotion par alternance est mise en œuvre soit par l’employeur, dans le cadre du plan de formation de l’entreprise, soit à la demande du salarié.

  • la qualification visée doit permettre au salarié concerné d’atteindre un niveau de qualification au moins identique à celui déjà détenu.
  • la formation doit viser : une qualification ou une certification inscrite au RNCP (diplôme, titre) ; un certificat de qualification professionnelle (CQP) ; une qualification reconnue par les classifications d’une convention collective.
  • la formation organisée au titre de la Pro-A repose sur le principe de l’alternance. La formation théorique peut se dérouler en centre de formation ou dans l’entreprise, si celle-ci d’un service de formation et si les activités professionnelles sont en lien avec la formation suivie.
  • la formation peut se dérouler pendant le temps de travail, avec maintien de la rémunération, ou en-dehors du temps de travail (selon des conditions bien définies)
  • un avenant au contrat de travail devra être rédigé et un tuteur désigné.

Voir le détail de la Pro-A sur le site Service-Public.fr

 

Le contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage est destiné aux jeunes de 16 à 30 ans (ou 15 ans sur dérogation pour les élèves sortant de 3e ou des dispositifs de préparation à l’alternance), inscrits en CFA (centre de formation des apprentis). C’est un contrat de travail qui doit permettre à l’apprenti de suivre une formation en alternance, sur une durée de 1 à 3 ans. L’admission en CFA ne peut se faire qu’à partir du moment où le jeune a trouvé une entreprise (et un maître de stage).

Pour qui :

  • avoir entre 16 et 30 ans,
  • à partir de 15 ans révolus à condition d’avoir terminé l’enseignement de la 3e
  • pour les travailleurs handicapés, pas de limite d’âge
  • autres cas particuliers en fonction de l’âge (voir site du service public).

Du côté de l’employeur :

  • la rémunération est fixée en fonction d’un salaire minimum légal pour chaque tranche d’âge qui correspond à un pourcentage du Smic en vigueur au 1er janvier. Elle est moins élevée que pour un contrat de professionnalisation.
  • les apprentis ne sont pas pris en compte dans le calcul des effectifs de l’entreprise pour certaines dispositions législatives ou réglementaires.
  • c’est un contrat aidé, qui bénéficie donc d’un certain nombre d’aides en fonction de la taille de l’entreprise (par exemple, pour les entreprises de moins de 11 salariés : prime à l’apprentissage pour les TPE, aide TPE Jeunes apprentis, crédit d’impôts, aides de l’Agefiph,  exonération de certaines cotisations,  déductions de la taxe d’apprentissage).

Voir le détail du contrat d’apprentissage sur le site Service-Public.fr

Bon à savoir :

Un simulateur en ligne permet aux employeurs de calculer la rémunérations et les aides auxquelles ils peuvent prétendre.

 

Plus d’informations  sur le portail de l’alternance.

GRETA des Pays de la Loire
>
44 | Loire-Atlantique
49 | Maine-et-loire
53 | Mayenne
72 | Sarthe
85 | Vendée