Orientation - Bilan - VAE | article du 27 juillet 2017

La VAE, comment ça marche ?

Le sigle VAE désigne la validation des acquis de l’expérience. Ce processus concerne les travailleurs, salariés, indépendants ou même bénévoles, qui visent à développer leur parcours professionnel. Ils doivent justifier au minimum d’une année d’expérience en lien avec la certification professionnelle ciblée.

Qu’est-ce que la VAE ?

La validation des acquis de l’expérience vous permet d’accéder à une certification grâce à votre expérience. Celle-ci peut mener à l’obtention d’un diplôme  (licence, bac pro, brevet de technicien, etc.), d’un titre professionnel, d’un titre d’établissement (école d’ingénieur, de commerce, etc.), d’un label (master spécialisé, bilan d’aptitude délivré par les Grandes Écoles, etc.) ou d’un certificat de qualification professionnelle (CQP).

Le seul impératif pour avoir accès à la VAE est que la certification doit être enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles.

La VAE permet de faire reconnaître vos connaissances acquises à travers votre expérience professionnelle accumulée et le niveau de responsabilité que vous avez exercé. La VAE vous ouvre également l’accès à des formations de niveau supérieur et à l’inscription à des concours. Notez bien qu’il existe 5 niveaux de qualification : niveau I (bac+5 et plus), niveau II (bac +3/4), niveau III (bac+2), niveau IV (bac), niveau V (CAP-BEP).

Pour pouvoir demander une VAE, vous devez avoir exercé votre activité professionnelle au minimum pendant une année (art. L335-5 de Code de l’Éducation). Les périodes à temps plein ou à temps partiel, continues ou non, ainsi que les périodes de formation professionnelle, sont comptabilisées. L’employeur ne peut pas vous imposer une VAE, même dans le cadre d’un plan de formation. Enfin, vous n’avez pas l’obligation d’informer votre employeur de votre démarche (article 900-4-2 du Code du travail).

 

L’article L335-5 du Code de l’Education

II.-Toute personne justifiant d’une activité professionnelle salariée, non salariée, bénévole ou de volontariat, ou inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau mentionnée au premier alinéa de l’article L. 221-2 du code du sport ou ayant exercé des responsabilités syndicales, un mandat électoral local ou une fonction élective locale en rapport direct avec le contenu de la certification visée peut demander la validation des acquis de son expérience prévue à l’article L. 6411-1 du code du travail.

La durée minimale d’activité requise pour que la demande de validation soit recevable est d’un an, que l’activité ait été exercée de façon continue ou non. Pour apprécier cette durée, l’autorité ou l’organisme qui se prononce sur la recevabilité de la demande mentionnée à l’article L. 6412-2 du même code peut prendre en compte des activités mentionnées au premier alinéa du présent II, de nature différente, exercées sur une même période, ainsi que les périodes de formation initiale ou continue en milieu professionnel.

L’article 900-4-2 du Code du travail

« La validation des acquis de l’expérience ne peut être réalisée qu’avec le consentement du travailleur. Les informations demandées au bénéficiaire d’une action de validation des acquis de l’expérience doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’objet de la validation tel qu’il est défini au dernier alinéa de l’article L. 900-2. Les personnes dépositaires d’informations communiquées par le candidat dans le cadre de sa demande de validation sont tenues aux dispositions des articles 226-13 et 226-14 du code pénal. Le refus d’un salarié de consentir à une action de validation des acquis de l’expérience ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement. »

VAE : les principales étapes

La première étape consiste à prendre contact avec le DAVA (Dispositif académique de validation des acquis) pour obtenir toutes les informations. Des réunions d’accueil sont régulièrement organisées, certaines étant parfois obligatoires pour lancer une procédure de VAE.

Ensuite, à vous de remplir un dossier de recevabilité comportant deux livrets :

  • Livret 1 : demande de recevabilité

Dans ce dossier, vous devez indiquer la certification que vous ciblez en présentant votre parcours professionnel, les activités que vous avez exercées et votre cursus de formation. Si votre demande est recevable, une réunion d’appui technique sera programmée au cours de laquelle vous recevrez le second livret.

  • Livret 2 : présentation des activités

Dans ce livret, vous allez décrire les activités en lien avec la certification visée : fonctions exercées, tâches effectuées, outils utilisés, contexte de travail et étendue des responsabilités. Un service d’accompagnement facultatif et payant (conseiller VAE, enseignants spécialistes du domaine visé) peut vous aider à structurer et étayer votre présentation.

L’entretien du jury, composé d’enseignants et de professionnels, à un double objectif : vous permettre d’expliciter et de compléter les informations mentionnées dans le dossier et permettre au jury de vérifier la véracité de vos déclarations. Cet entretien n’est pas un oral d’examen, ce qui exclut le recours à des tests ou à des mises en situation professionnelle.

Le jury délibère ensuite avec trois réponses possibles :

  • Il accorde la totalité de la certification, la validation totale est acquise définitivement ;
  • Il accorde partiellement la certification (validation partielle), vous conservez le bénéfice des modules acquis à vie pour les CAP, Bac Pro BTS (sauf abrogation du diplôme) et pour une durée de 5 ans dans les autres cas ;
  • Il n’accorde rien.

Dans les deux derniers cas de figure, vous pouvez :

  • Vous présenter aux épreuves de la certification suite à une formation ou en tant que candidat individuel libre ;
  • Acquérir les compétences en complétant votre expérience professionnelle et en enrichissant votre dossier suite à une nouvelle demande de VAE.

Sachez que la certification validée possède la même valeur qu’un diplôme obtenu par la voie classique de l’examen.

GRETA-CFA des Pays de la Loire
>
44 | Loire-Atlantique
49 | Maine-et-loire
53 | Mayenne
72 | Sarthe
85 | Vendée